Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28 novembre 2008

Soirée au Beso

 

DSCF3037.JPG
De gauche à droite: Oscar (l'organisateur), Anne, moi, Lili et Horacio

El Beso, sans doute "LA" milonga la plus réputée de Buenos Aires: réputée pour son niveau de danse, pour le nombre de colonels (vieux milongueros de haute volée) qui s'y retrouvent, pour la difficulté de se faire inviter, décriée aussi pour les mêmes raisons, qualifiée de milonga la plus snob de la capitale...

Les 3 tangueras que vous voyez sur la photo y ont pourtant passé une soirée mémorable ! C'était pour Anne qui part demain la dernière soirée au Beso. En guise de cadeau d'adieu, elle a gagné la bouteille de champagne, à l'issue du traditionnel tirage au sort. Nous y avons passé une merveilleuse soirée, dansant des heures durant, dans une atmosphère amicale et chaleureuse.

Oscar, l'organisateur, est un monsieur charmant, affectueux et attentionné... il a même invité chacune de nous !

L'auteur de ces lignes est rentrée après cette première milonga, tandis que ses amies s'en allaient pour d'autres musiques et d'autres bras à Niño bien, usant leurs semelles jusqu'au petit matin !

Petite note météo: la vague de chaleur a entraîné une telle consommation d'électricité que des quartiers entiers s'en sont trouvé privés !!! Heureusement, pas Almagro où nous sommes...

 

Commentaires

Ca m'a l'air bien mal fréquenté ce lieu soit-disant snob. Il y aurait même des blondes !!! c'est dire...

Écrit par : Le Petit Brun | 28 novembre 2008

Tu as raison de ménager ton doigt de pied, il te permettra de continuer ton tango journalier durant le mois. Le Beso, belle salle, une milonga authentique et chaleureuse-l'ambiance- où l'on peut bien danser, en début de soirée surtout, non?

Écrit par : roger de Monique | 28 novembre 2008

Heureux de retrouver Tango & + ! après une semaine plutôt "cérébrale" et surtout, heureux de voir cet enthousiasme retrouvé. D'ailleurs, ne te l'avais pas annoncé, ce retour (du bonheur) ?

Ecoute le vieux poète... il ne dit pas que des bêtises !

Écrit par : KroniK | 29 novembre 2008

Les commentaires sont fermés.