Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12 décembre 2008

Je me concentre sur le tango !

Après une visite chez le médecin dont je suis sortie avec un traitement antibiotique et grâce à laquelle j'ai pu apprécier la grande efficacité de la clinique suisso-argentine (juste pour une radio mais je retiens l'adresse), je me soigne et me repose sans sacrifier le tango. J'y consacre mes débuts de soirée, de 19 heures à 23 heures: cela doit sûrement faire partie du traitement !

Résultat, depuis la reprise après le week-end touristique, je passe des moments formidablement intenses, passant de bons cavaliers en très bons, voire excellents cavaliers, et rentre heureuse. Troisième semaine, je suis accueillie chaleureusement par Atilio le lundi, Juan et Atilio le mardi, Luis le mercredi, Oscar et Lucia le jeudi....  Ce soir, Luis à nouveau à la Leonesa... bien accueillie par les organisateurs signifie bien placée !

Aujourd'hui, je vous offre quelques photos d'abrazos:

DSCF3297.JPG
DSCF3300.JPG
DSCF3304.JPG
DSCF3222.JPG

Commentaires

Après avoir réussi l'ascension des 28 marches de Maîpu et affronté les glaces et les regards envieuxmilongueros du cru(catégorie +70), dans la foulée tanguera remporter le slalom de 23h. au Beso et réussir le triple axel sur la patinoire de Nino Bien, enfin s'endormir au fin fond de Gricel...quel programme pour le danseur européen qui obtient le diplôme de danseur moyen confronté aus "sublimes" et habitués de ces lieux de légende. Comment nous mirer dans le regard inviteur de nos compagnes étourdies d'enlacements portègnes?

Écrit par : roger de Monique | 14 décembre 2008

Les commentaires sont fermés.