Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23 juin 2009

Luxembourg

DSCF5359.JPG

Luxembourg, une ville construite sur deux niveaux, d'où la ville haute et la ville basse, une ambiance très tranquille, que je peux imaginer ennuyeuse... il a fallu que j'aille là-bas pour sentir que mon avenir commence, qu'il est bien présent !

12:47 Publié dans et caetera | Lien permanent | Commentaires (0)

22 juin 2009

L’aventure des hérissons



Le chemin est long pour arriver à vivre les différences, les hérissons en témoignent


Un été, une famille de hérissons, vint s’installer dans la forêt, il faisait beau, chaud, et toute la journée les hérissons s’amusaient sous les arbres.
Ils batifolaient dans les champs, aux abords de la forêt, jouaient à cache-cache entre les fleurs, attrapaient des mouches pour se nourrir, et la nuit , ils s’endormaient sur la mousse , tout près des terriers.

Un jour , ils virent tomber une feuille d’un arbre : c’était l’automne.
Ils jouèrent à courir derrière les feuilles, qui tombaient de plus en plus nombreuses,et comme les nuits étaient un peu fraîches, ils dormaient sous les feuilles mortes.

Or il se mit à faire de plus en plus froid , dans la rivière, parfois, on trouvait des glaçons.
La neige avait recouvert les feuilles, les hérissons grelottaient toute la journée et la nuit, tant ils avaient froid, ils ne pouvaient fermer l’œil.

Aussi , un soir, ils décidèrent de se serrer les uns contre les autres pour se réchauffer, mais s’enfuirent aussitôt aux quatre coins de la forêt, avec leurs piquants, ils s’étaient blessés le nez et les pattes.
Timidement, ils se rapprochèrent, mais encore une fois, ils se piquèrent le museau, et chaque fois qu’ils couraient les uns vers les autres, c’était la même chose.

Pourtant , il fallait trouver absolument comment se rapprocher : les oiseaux les uns contre les autres se tenaient chaud, les lapins, les taupes, tous les animaux aussi.

Alors , tout doucement, petit à petit, soir après soir, pour avoir chaud, mais pour ne pas se blesser, ils s’approchèrent les uns des autres, ils abaissèrent leurs piquants, et avec mille précautions, ils trouvèrent enfin la bonne distance.

Et le vent qui soufflait, ne leur faisait plus mal, ils pouvaient dormir, bien au chaud, tous ensemble…..


C'est une métaphore de Schopenhauer...

23:00 Publié dans et caetera | Lien permanent | Commentaires (3)

Nancy

 

DSCF5375.JPG

La Place Stanislas vaut le détour ! j'avais très envie de la voir, il pleuvait, j'étais "en retard", je m'y suis quand même arrêtée, tant la tentation de beauté était grande... fin d'un week-end guérisseur.

 

17 juin 2009

Pour et à propos de Lucas

Voici le message que m'a envoyé Mario,

" Oui, pour moi il y a eu "le choc Lucas". A ce sujet, en lisant le beau commentaire de Lionel paru sur le site ci-dessous, je ne peux m'empêcher de te dire à quel point j'ai ressenti les mêmes sensations que Lionel, la même ardeur m'envahir par cette musique et cet art de vivre. Lucas sent la profondeur du tango de tout son être, jusqu'au bout des ongles. Que c'est beau et communicatif. C'est plus qu'un privilège de participer à de tels cours. Merci Lucas, merci Hélène."

Sachez que vous pouvez mettre des commentaires directement sur ce blog, en cliqunat sur "commentaires" au-dessous de la note que vous souhaitez commenter !

16 juin 2009

pour Lucas, avec des photos

 

DSCF5293.JPG

Voici ce qu'a écrit Lionel, qui a pris des cours avec Lucas. Il m'a autorisé à copier son message, qui transcende tous les commentaires élogieux suscités par ce maestro:

 

"Bailar Tango! Quien iba a pensar lo que esta sucediendo en mi! Con mis 55 años, tengo la suerte de descubrir una nueva pasión. Me llega al corazón, me estremece, me conmueve! La belleza de esos gestos que embellecen la mujer y motivan al hombre!Todo queda suspendido efímero y para siempre, ligero y afirmado en la tierra, en un y equilibro armonioso de movimientos estéticos trazados en el espacio. Bailando todo está bien!

Aun las palabras mejor escogidas serán siempre demasiado torpes para expresar el entusiasmo que el tango genera en mi.También es un camino que me conduce poco a poco a la reconciliación con mi tierra natal, a descubrir raíces que ignoraba hasta hoy.

Los cursos que disfrutamos contigo en Ginebra en Junio nos han hecho revelar facetas nuevas. Que fuente de energía! Lo que nos has transmitido con tanta simplicidad, profundidad y determinación es de una gran ayuda para entender aun más los gestos a los cuales hay que aspirar.

Tanto que aprender!

Quiero ser mejor, nunca terminar de aprender, seguir adelante y entender. Estar consciente que cuanto mas aprenda, mas lejos estaré de mi meta, porque cada solución o explicación provocará en mi aún mas interrogaciones que me ayudaran a progresar.

Quien sabe que ocurre en mi ser que hace que se despierte esa pasión generadora de alegría, que tantos buscan en la vida y a lo mejor nunca encuentran.

Inútil explicar con frases la gratitud que resiente mi cuerpo y espíritu.

Querido Lucas, gracias por tu generosidad por tu profesionalismo y por habernos brindado tanto!"

Et voici quelques photos:

DSCF5278.JPG

 

DSCF5279.JPG


DSCF5287.JPG