Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03 décembre 2009

Retour à Buenos Aires et au tango

Un petit tour à Recoleta. Dans ce quartier très chic, plusieurs choses à voir, dont le Musée national des beaux-arts (qui vient d'ouvrir une magnifique et passionnante salle sur l'art précolombien du nord du pays), l'église nuestra Señora de Pilar, le centre culturel et le cimetière, d'une grande valeur architecturale et artistique. Les caveaux et mausolées, de styles néo-colonial, néoclassique et baroque, appartiennent aux grandes familles aristocratiques et aux grands personnages de l'histoire du pays, dont Eva Peron.

A Recoleta toujours, la faculté de droit:

DSCF7203.JPG

La même, cachée par les jacarandas...

DSCF7209.JPG
Tout près, la fleur géante de Buenos Aires (Floraris Genérica): Cette fleur d'aluminium et d'acier pèse 18 tonnes et a une hauteur de  23 m. La nuit, illuminée par 60 réflecteurs, elle se reflète dans un bassin de 44 mètres de diamètre. Elle est composée de 6 pétales de 3,5 tonnes chacun. Grâce à un mécanisme complexe, les pétales s'ouvrent lentement tout au long de la journée, avant de se refermer à la tombée du jour.
DSCF7208.JPG

 

Toujours à Recoleta, la feria, qui envahit les alentours du cimetière, et où l'on peut se procurer toutes sortes d'objets, du maté (calebasse pour boire le maté) aux colifichets en tous genres, en passant par les jouets, les vêtements et j'en passe. Donc, curieux contraste avec ce quartier très cossu, la feria donne une allure "hippie" à ces pelouses....

DSCF7213.JPG

Un des immenses gommiers, âgés de 100 à 200 ans,  tout près de là

DSCF7223.JPG

Chez un fameux cordonnier, fabricant de chaussures: la maison Bottier a eu droit à une page et demie dans le dernier numéro de Buenos Aires tango. Jorge Zidlicky a créé cette maison, où se confectionnent des chaussures de ville ou de danse (tango, salsa etc). Il a appris le métier à l'âge de 15 ans, il en a aujourd'hui 78 et a passé la main à son fils, sur la photo. Ils ont une spécialité fort intéressante pour nous, danseurs de tango: ils nous fabriquent des semelles sur mesure, qu'ils collent, une fois revêtues d'un cuir assorti à la couleur des chaussures, à la place de la fine semelle standard: confort incomparable ! et si vous avez des réparations à faire, c'est encore LA bonne adresse...

 

DSCF7236.JPG

 

Last but not least: les POTES sont là ! demain, Elisa nous rejoindra et Tania arrivera lundi !
DSCF7245.JPG

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.