Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07 décembre 2008

Des amis à Buenos Aires: le blog de Mireille et Jorg

En ce dimanche 7 décembre qui respire la douce chaleur de fin de printemps, et avant d'aller à San Telmo, joli quartier très animé le dimanche par sa feria, ses brocanteurs, ses musiciens de tango (je n'ai pas oublié la Fernandez Fierro jouant au complet dans la rue!), à la Plaza Dorrego, pour y regarder la démonstration dominicale de tango (très touristique, mais...) et enfin au restaurant Desnivel, sur Defensa, pour manger un délicieux bife de chorizo...bref avant tout çà, je vous recommande le blog de Mireille et Jorg, amis de Genève actuellement en Argentine... il vous suffit de cliquer sur le lien dans la rubrique BLOGS AMIS... la plupart des billets y sont en allemand, mais certains sont de la plume de Mireille, en français donc, et vous pourrez y admirer des très belles photos de Buenos Aires et d'ailleurs !

06 décembre 2008

Un peu de tourisme, aussi !

Bienvenue à Lou et Bettina qui profitent de ma présence ici pour me rendre visite et découvrir Buenos Aires. Je laisse donc tomber le tango pendant 4 jours (sauf un passage à la Leonesa pour qu'ils voient une milonga) et vous livre quelques photos de la ville et de ses habitants.

DSCF3154.JPG

Halte à l'incontournable Café Tortoni:

Trio de dames prenant le thé

DSCF3162.JPG

L'ancienne salle de billard

DSCF3165.JPG

Ballade vers l'Avenue 9 de julio... pauvreté "ordinaire"

DSCF3168.JPG
Grâce à Herminia, nous avons la chance d'entrer dans la Casa Rivadavia, une de ces maisons comme il en existe quelques-unes dans la vile, toutes bien cachées et protégées du regard des touristes...
DSCF3172.JPG
DSCF3180.JPG
et jusqu'à la déco du patio...
DSCF3183.JPG
Passons du côté du Congrès: au centre de cette photo, on aperçoit l'ancienne confitéria "El Molino", fermée et en attente de subventions pour être restaurée...
DSCF3189.JPG
La pauvreté, encore: des s.d.f.  installés sous un arbre, en face du Congrès
DSCF3190.JPG
A suivre....

04 décembre 2008

Les soirées se suivent et ne se ressemblent pas !

Après un week-end mitigé, trois belles soirées ! Lundi, à la Leonesa, avec Lili, Mireille plus Jorg et Mike côté hommes... bonne ambiance, bons danseurs... une Mireille heureuse d'être invitée par quelques excellents danseurs (ils ont l'oeil!). Comme la salle a tendance à se vider relativement tôt, nous décidons d'aller à Gricel, où la salle est pleine et archi-pleine, mais le niveau général moyen. 

Mardi, Maipu et la milonga de Juan et Atilio: ambiance magnifique et chaleureuse... les pieds vont souffrir, jusqu'à la dernière tanda, mais le corps et l'âme se réjouissent! Malgré la décision d'aller se coucher, Lili et moi ne pouvons refuser la proposition d'un ami français de Lyon, installé ici depuis 2 ans, d'aller dans une "parrilla" de quartier, où se retrouvent les chauffeurs de taxi.  Il est 3 heures du matin, nous dégustons un très bon bife de chorizo (entrecôte) et bavardons à loisir, ce qui n'arrive pas vraiment dans les milongas où les conversations se limitent généralement à quelques phrases entre les morceaux. Retour à la maison passé 4 heures.

Hier mercredi, nous décidons d'essayer une nouvelle milonga qui fait beaucoup parler d'elle. Julia, une théâtreuse, a trouvé une immense salle composée de 3 pistes, plusieurs bars, des coins et recoins (?) où affluent les danseurs. D'abord, on nous place carrément derrière un bar, et nous avons pour vue le dos des messieurs qui viennent s'y accouder ! Ensuite, certes il y a du monde, mais nous constatons très vite que le niveau est d'une grande médiocrité, ce que nous confirment quelques tandas. La configuration de la salle est telle que mirada et cabeceo sont quasiment impossibles, les messieurs vont donc chercher les dames à leur table, chose fort désagréable car elle rend un refus éventuel difficile.

Très rapidement, nous décidons de partir à la Leonesa: nous sommes ravies d'y retrouver une VRAIE milonga ! Nous y passons quelques heures très agréables, j'y retrouve mon jeune ami Gonzalo et y gagne une bouteille de champagne au tirage au sort... c'est la première fois en beaucoup de séjours portègnes.. Une certaine euphorie règne, avec des anniversaires, des gâteaux, des applaudissements, de bonnes tandas dans cette grande salle spacieuse. C'est donc comblée que je décide d'en rester là et de rentrer après une cumparsita d'enfer !

En prévision, un billet sur le fonctionnement de la milonga...

A (très) bientôt. DSCF3126.JPGDSCF3140.JPG

02 décembre 2008

Il y a aussi des milongas "galères" !

Sur la photo, vous voyez des chevelures, souvent belles: elles appartiennent aux danseuses placées devant Lili et moi samedi dernier à Maipu, à la milonga Cachirulo organisée par Hector et Norma... Nous arrivons assez tôt et Hector nous place à la 4ème rangée de dames !!! près des toilettes, et nous profitons des odeurs de cuisine en prime!!! Autant dire que tant qu'il y a eu beaucoup de monde, les regards des messieurs n'arrivaient pas jusqu'à nous... quand enfin les rangs se sont dispersés et que certains cabeceos nous sont parvenus, nous étions quasiment ankylosées et plus au meilleur de notre forme pour bien danser. 

Sachez donc qu'Hector est une redoutable commerçant, mais que son relationnel s'arrête là. Il place
DSCF3093.JPGsystématiquement les Argentines puis les étrangères bcbg (beau c.. belle gu...) et/ou bonnes danseuses dans les premières rangées. Vous êtes un peu moins jeune ? Poubelle ! vous êtes là pour payer ! et ne vous avisez pas de profiter d'une chaise mieux placée qui se libère: Hector ou Norma vous rappelle immédiatement à l'ordre !

Il reste que cette milonga attire les meilleurs danseurs et en nombre: si vous êtes à Buenos Aires et que vous dansez le tango, mais n'entrez pas dans les catégories citées plus haut (cela vaut aussi pour les messieurs), allez y faire un tour juste pour regarder, sans attendre autre chose...

Le lendemain, dimanche, j'ai suivi des amis à Gricel. Je dois préciser qu'ils ne sont pas encore tout à fait familiarisés avec le monde du tango porteño. Arrivée tôt, je constate dès le premier coup d'oeil que la milonga du dimanche soir y est une milonga pour couples, les tables étant occupées par ceux-ci, sans les traditionnelles parties "hommes" et "femmes". Quelques-unes sont certes occupées par des messieurs et les quelques femmes seules, dont moi, sont prises d'assaut à chaque début de tanda! Malheureusement, la danse est de piètre qualité, le corps souffre et le plaisir est absent.

Parfois, il suffit d'une tanda pour qu'une soirée soit un bonheur: deux tandas avec Jorg, l'un des amis de Genève, danseur délicieux, ont sauvé ma soirée !!!!

 

30 novembre 2008

au revoir, Anne ! une tradition de plus

 

DSC00423.JPG

 

Dans la maison de Gérard, il est une tradition: celui ou celle qui part offre un verre à ses amis de la maison ou d'ailleurs... L'heure du départ étant arrivée pour Anne, elle a réuni une douzaine de personnes pour un "cidre/gâteaux", dans le patio... Nous avons eu une grande chance: l'un de ses amis, Gabriel Menendez, musicien et chanteur de tango (son site: www.conexiontango.com), était accompagné de sa guitare ! Il nous a régalés de quelques beaux tangos et valses, puis nous a chanté des zambas émouvantes (si vous en avez l'occasion, écoutez donc Alfonsina y el mar!). Jolie réunion, très musicale et très dansante...

Et cette despedida a marqué la fin de très beaux moments à trois: belle rencontre, rires et émotions... mais il reste Lili et moi, qui quitteront Buenos Aires le même jour !!!

A bientôt, Anne 

 

 

DSC00446.JPG