Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23 décembre 2009

Douce nostalgie et bonnes fêtes

Petit retour en arrière, pour un de ces beaux arbres qui ornent parcs et avenues portègnes au printemps, je veux parler des tipas ... en ces jours gris et pluvieux, je me "repasse le film" de mes deux mois argentins !

DSCF7394.JPG

Bonnes fêtes à tous, qui me lisez. Dans ce monde où le conflits sont légions, grands conflits auxquels le simple quidam que je suis ne peut pas grand'chose, mais aussi petits conflits, petites inimitiés, petites mesquineries du quotidien, j'ai envie de faire table rase, de sourire à celui ou celle que je "n'aime pas" ou qui "ne m'aime pas", de m'élever un tout petit peu au-dessus du mesquin, d'oublier ce que j'ai ressenti comme des méchancetés.... pour que cette année nouvelle commence dans la douceur.

 

 

15 décembre 2009

Hasta pronto, Buenos Aires !

DSCF7420.JPG
Voilà, le "cuadernito" (petit carnet) de ce Nième voyage est rangé, avec ses bonnes adresses, avec les notes de cours, avec des citations relevées dans mon quotidien préféré là-bas, Clarin, avec des impressions, avec des adresses email d'amis nouveaux ou d'amis retrouvés ... quelques heures d'avion plus tard, je suis à Genève, dans le froid et la grisaille, bien décidée à retourner en Argentine en 2010 !

13 décembre 2009

Despedida

 

Déjeuner à l'Ateneo,  pour une sympathique despedida: aujourd'hui, nous sommes aux quatre coins du monde...
DSCF7410.JPG

et nous allons tous fêter Noël, chacun dans sa famille, sauf Tania, qui poursuit son périple, chacun dans son coin du monde ! La Buenos Aires bientôt estivale se pare d'arbres de Noël blancs comme neige...

 

DSCF7412.JPG

 

 

 

09 décembre 2009

tango !

Quelques milongas
Gricel, un jeudi, la Cachila, organisée par Juan Lencina et Daniel... ambiance sympathique ! En plus, nos amis Fernando, Elisa, Roger et Monique sont sur la piste !
DSCF7263.JPG
Toujours à Gricel, ici on voit très bien les "files" qui se créent et permettent au maximum de couples de danser en bonne harmonie.
DSCF7251.JPG
Passons à la Leonesa, où a lieu la célèbre milonga "Niño Bien" le jeudi soir, mais où ont lieu aussi d'autres milongas pendant le semaine, dont celle du vendredi, à partir de 18 heures, la milonga de Luis, "Entre tango y tango": nous y étions vendredi dernier... remarquez que l'on danse le plus souvent en pleine lumière, sinon comment s'inviter par le regard ?
DSCF7302.JPG
Encore la Leonesa...
DSCF7297.JPG
Et maintenant, le lieu où je danse le plus souvent, en général, le dimanche, le lundi et le mardi... Maipu 444 est l'adresse, on parle de "Maipu", même si les milongas changent d'organisateur et de nom selon les jours. Je parle ici de milongas "de la tarde", c'est-à-dire qui commencent vers 18h ou 18h30 et se terminent à partir de minuit. Ci-dessous, la salle juste à l'ouverture...
DSCF7344.JPG
Maipu le même jour, un peu plus tard...
DSCF7345.JPG
A bientôt !

03 décembre 2009

Retour à Buenos Aires et au tango

Un petit tour à Recoleta. Dans ce quartier très chic, plusieurs choses à voir, dont le Musée national des beaux-arts (qui vient d'ouvrir une magnifique et passionnante salle sur l'art précolombien du nord du pays), l'église nuestra Señora de Pilar, le centre culturel et le cimetière, d'une grande valeur architecturale et artistique. Les caveaux et mausolées, de styles néo-colonial, néoclassique et baroque, appartiennent aux grandes familles aristocratiques et aux grands personnages de l'histoire du pays, dont Eva Peron.

A Recoleta toujours, la faculté de droit:

DSCF7203.JPG

La même, cachée par les jacarandas...

DSCF7209.JPG
Tout près, la fleur géante de Buenos Aires (Floraris Genérica): Cette fleur d'aluminium et d'acier pèse 18 tonnes et a une hauteur de  23 m. La nuit, illuminée par 60 réflecteurs, elle se reflète dans un bassin de 44 mètres de diamètre. Elle est composée de 6 pétales de 3,5 tonnes chacun. Grâce à un mécanisme complexe, les pétales s'ouvrent lentement tout au long de la journée, avant de se refermer à la tombée du jour.
DSCF7208.JPG

 

Toujours à Recoleta, la feria, qui envahit les alentours du cimetière, et où l'on peut se procurer toutes sortes d'objets, du maté (calebasse pour boire le maté) aux colifichets en tous genres, en passant par les jouets, les vêtements et j'en passe. Donc, curieux contraste avec ce quartier très cossu, la feria donne une allure "hippie" à ces pelouses....

DSCF7213.JPG

Un des immenses gommiers, âgés de 100 à 200 ans,  tout près de là

DSCF7223.JPG

Chez un fameux cordonnier, fabricant de chaussures: la maison Bottier a eu droit à une page et demie dans le dernier numéro de Buenos Aires tango. Jorge Zidlicky a créé cette maison, où se confectionnent des chaussures de ville ou de danse (tango, salsa etc). Il a appris le métier à l'âge de 15 ans, il en a aujourd'hui 78 et a passé la main à son fils, sur la photo. Ils ont une spécialité fort intéressante pour nous, danseurs de tango: ils nous fabriquent des semelles sur mesure, qu'ils collent, une fois revêtues d'un cuir assorti à la couleur des chaussures, à la place de la fine semelle standard: confort incomparable ! et si vous avez des réparations à faire, c'est encore LA bonne adresse...

 

DSCF7236.JPG

 

Last but not least: les POTES sont là ! demain, Elisa nous rejoindra et Tania arrivera lundi !
DSCF7245.JPG